SousTitreBord
   les conseils de votre dermatologue : dermatologie générale - dermatologie chirurgicale - dermatologie esthétique
SousTitreBord
Le syndicat de dermatologie esthétique et laser (SDEL) à créé ce site pour vous. Les contenus ont été rédigés par des dermatologues. Vous y trouverez le vaste champ de la dermatologie : de la cancérologie (mélanome malin, carcinomes) au médical (acné, eczéma, psoriasis...) en passant par l'esthétique (traitement par toxine botulique, acide hyaluronique, lasers...) mais aussi la chirurgie (ablation des grains de beauté, des kystes), la phlébologie et les infections sexuellement transmissibles (HIV, chlamydiae).
Les LED (Light Emitting Diode)
Le Docteur Isabelle Baratte Dermatologue esthétique et laser à Lyon nous présente la LED, une technologie promise à un grand avenir en dermatologie esthétique pour ses nombreuses applications et la simplicité de son utilisation.
Traitement par lampe LED en dermatologie
La LED ou lumière à faible irradiance est une source qui émet des longueurs d'onde dans le visible et dans le proche infrarouge, qui vont agir par photo-modulation.

Cet effet pourrait passer par une action sur les chaînes respiratoires des mitochondries (organites cytoplasmiques producteurs d'énergie) via une photo réaction impliquant l'enzyme cytochrome C oxydase.
Les effets biologiques sont assez variés : augmentation de mobilité cellulaire avec une accélération du processus d'épidermisation, modulation de réaction inflammatoire, induction de la mélanogénèse, action antimicrobienne, action de réjuvénation par activation de la synthèse de collagène et réduction de l'activité des enzymes metalloprotéases.

En fait on manque d'études de grande envergure pour prouver tous ces effets en clinique mais en pratique on a constaté plusieurs effets très bénéfiques selon la longueur d'onde employée :

- La LED rouge est connu pour son effet anti-inflammatoire, spectaculaire après certains actes de chirurgie, de laser ou certain peeling. Associée à un produit photo sensibilisant, elle est employée depuis longtemps en photothérapie dynamique, acte remboursé par la sécurité sociale, pour traiter des cancers de peau superficiels ou des lésions pré-cancéreuses.

- La LED jaune peut être employé dans des processus de cicatrisation car elle régule certains processus cataboliques (de destruction) par le biais des enzymes métalloprotéases. Associé à une stimulation locale, on l'emploie pour traiter les vergetures ou accélérer la cicatrisation de certaines plaies.

- La LED orange (mélange de rouge et de jaune) est utilisé en photoréjuvénation pour stimuler le métabolisme cellulaire des fibroblastes, cellules qui fabriquent le collagène.
Elle peut être utilisé seule, en séance bihebdomadaire ou associée à des peelings spécifiques pour en optimiser l'effet.

- La LED bleue a un effet anti-inflammatoire sur les glandes sébacées et un effet antimicrobien sur les germes saprophytes qui colonisent la peau.
On l'emploie en traitement adjuvant dans des cas d'acné inflammatoire.

Les séances durent entre 5 et 20 minutes, le port de lunettes est obligatoire mais l'on perçoit parfois une sensation lumineuse.
On peut ressentir un peu de chaleur mais il n'y a aucun risque de brûlure avec ces lumières de faibles irradiance.
Ces techniques sont appelées à se développer dans les années à venir, et seront utilisés soit seules, soit en traitements adjuvants d'autres techniques.

Docteur Isabelle Baratte, le 08/04/2013

Mentions légales     

Création du site web Tematic Médecin