SousTitreBord
   les conseils de votre dermatologue : dermatologie générale - dermatologie chirurgicale - dermatologie esthétique
SousTitreBord
Le syndicat de dermatologie esthétique et laser (SDEL) à créé ce site pour vous. Les contenus ont été rédigés par des dermatologues. Vous y trouverez le vaste champ de la dermatologie : de la cancérologie (mélanome malin, carcinomes) au médical (acné, eczéma, psoriasis...) en passant par l'esthétique (traitement par toxine botulique, acide hyaluronique, lasers...) mais aussi la chirurgie (ablation des grains de beauté, des kystes), la phlébologie et les infections sexuellement transmissibles (HIV, chlamydiae).

Les angiomes

Les angiomes sont des malformations vasculaires bénignes congénitales ou acquises le plus souvent capillaires mais aussi concernant artères et veines dans certaines angiomatoses complexes. Certains de ces angiomes sont stables, non évolutifs, dits « matures », tandis que d’autres peuvent s’aggraver ou régresser spontanément et sont dits « immatures ».

Les angiomes plans appelés couramment « taches de vin » sont présents à la naissance sous forme de plages de couleur rouges ou violacées plus ou moins étendues et pouvant concerner n’importe quelle partie du corps. Ils sont stables, leur surface augmentant de façon proportionnelle à celle du corps et sont classés parmi les angiomes matures. Ils sont constitués
de vaisseaux capillaires dont le nombre (densité) et le diamètre sont plus importants qu’au niveau de la peau normale. Ils peuvent parfois être associés à des malformations vasculaires sous jacentes (en particulier au niveau de la tête et des membres) et nécessitent une consultation auprès d’équipes médicales compétentes qui réaliseront si besoin une exploration par échographie, IRM… Ils sont toutefois souvent disgracieux comme au niveau du visage et , s’ils sont isolés à la surface de la peau, peuvent être traités par laser vasculaire avec une efficacité variable selon leur épaisseur : certains pourront disparaître totalement tandis que d’autres plus profonds ne seront qu’éclaircis. Un assez grand nombre de séances laser est parfois nécessaire pour obtenir une amélioration satisfaisante. Pour une plus grande efficacité, il convient de traiter les enfants dès les premiers de mois de vie.

Les angiomes flammeus ressemblent aux angiomes plans et sont présents aussi à la naissance mais sont disposés au milieu du front, au niveau de la nuque et parfois sur la partie médiane du crâne. Contrairement aux premiers ils régressent spontanément au cours des 2 premières années de vie. Certains peuvent toutefois persister et pourront être traités efficacement par laser à colorant pulsé ( 1 à 3 séances).

Les angiomes tubéreux ou hémangiomes capillaires acquis apparaissent durant les premières semaines après la naissance. Ils augmentent rapidement en épaisseur et en surface. S’ils restent le plus souvent de petite taille (d’où leur nom commun d’ «angiomes framboise ») ils peuvent aussi prendre des proportions considérables entraînant gêne fonctionnelle , en particulier s’ils sont situés à proximité de la bouche, nez, orbites oculaires…, ou esthétique et sont alors pris en charges par des équipes médicales spécialisées. Ce sont des angiomes immatures qui régressent toujours (sauf exception) spontanément le plus souvent avant 6 ans et ne nécessitent donc pas de traitement laser. Ce dernier n’aura d’intérêt que pour certains angiomes tubéreux ulcérés afin de favoriser leur cicatrisation.
Les angiomes stellaires
Les angiomes stellaires apparaissent au cours de la vie (souvent dans l’enfance ou durant la grossesse) sur n’importe qu’elle partie du corps. Ils sont formés d’une petite dilatation capillaire sous forme de petit point rouge entourée de vaisseaux radiaires « en étoile ». Ils régressent souvent spontanément mais peuvent aussi perdurer et être disgracieux au niveau du visage. Ils seront efficacement traités par laser ou lampe vasculaire en 1 à 3 séances.
Les angiomes ou taches rubis
Les angiomes ou taches rubis correspondent à une dilatation capillaire au niveau du derme et apparaissent avec l’âge surtout au niveau du tronc. Ils ont l’aspect d’un petit pois rouge posé sur la peau de moins d’un millimètre jusqu’à 1 cm de diamètre pour les plus volumineux. Totalement bénins ils peuvent néanmoins être traités pour raison esthétique soit par laser vasculaire pour les plus petits ou par laser YAG 1064 nm long pulse pour les plus volumineux.
Vendredi 01 Février 2008

Mentions légales     

Création du site web Tematic Médecin